Message du Conseil de fondation

S’engager.
Au cœur de la société.

Elisabeth Baume-Schneider

Présidente du Conseil de fondation dès le 1er janvier 2021

Bernard Decrauzat

Président du Conseil de fondation jusqu’au 31 décembre 2020

Nous débutons sans forfanterie, mais avec satisfaction et reconnaissance notre billet à quatre mains sous la nouvelle signature de la HETSL. S'engager, c'est en effet affirmer l'ancrage de notre Haute école au cœur de la société. Le mandat de la haute école est plus que jamais noble, exigeant et utile. Former les professionnel·le·s du Travail social et de l'Ergothérapie, mener des travaux de recherche, assurer des prestations de service, développer des formations continues, mener un dialogue ouvert avec les administrations publiques et le monde politique sont autant de missions dans lesquelles s'engagent avec détermination la Direction et l'ensemble du personnel de la haute école. Que les diplômé·e·s travaillent directement à la suite de l'obtention de leur Bachelor ou poursuivent leurs études, elles et ils contribueront assurément à ce que la cohésion sociale, l'intégration des plus vulnérables et des parcours de vie digne pour chacune et chacun soient au cœur des enjeux de société.

Pour la HETSL, l'année 2020 fut inédite et riche en actualités ! C'est en février déjà que L'EESP est devenue la Haute école de travail social et de la santé Lausanne (HETSL), avec une nouvelle identité visuelle qui exprime mieux notre positionnement de haute école vaudoise au sein de la HES-SO.

Au printemps, des mobilisations se sont organisées pour faire face à la pandémie. L'objectif était de proposer le meilleur environnement d'étude à nos étudiant·e·s mais aussi de comprendre les précarités et de coconstruire des éléments de réponses pour faire face à la crise sanitaire. Il s'agit encore aujourd'hui d'ailleurs de rendre compte de nouvelles pratiques et d'agir, preuve en est l'engagement d'étudiant·e·s en soutien aux institutions socio-sanitaires. Nous les remercions vivement de leur engagement solidaire.

Nous tenons par la présente à féliciter chaleureusement l'ensemble de la communauté HETSL, qui des étudiant·e·s, des enseignant·e·s et du personnel administratif et technique et de l'équipe de Direction, ont su mettre en œuvre une organisation, une communication, une confiance pour faire face à une crise sanitaire et sociale sans précédent. La réponse institutionnelle apportée aux étudiant·e·s a nécessité un dialogue et une concertation avec les hautes écoles vaudoises de type HES. Dans ce contexte particulier qui a nécessité de repenser les relations comme les ressources et les moyens à mettre en œuvre, nous avons pu nous appuyer sur les conseils et l'expertise de Chantal Ostorero, directrice générale de l'enseignement supérieur et de toute son équipe. Nous ne saurions manquer également de remercier pour leur confiance Mme la Conseillère d'État Cesla Amaralle, cheffe du Département de la formation, de la jeunesse et de la culture et Mme la Rectrice de la HES-SO Luciana Vaccaro.

A l'été, le Conseil a annoncé l'arrivée d'Alessandro Pelizzari à la tête de la HETSL, pour succéder à la soussignée de gauche, Elisabeth Baume-Schneider, qui a opté quelques mois auparavant pour un retour à la vie politique. La vision stratégique de M. Pelizzari, son parcours alliant des compétences académiques à celles d'une direction d'institution ont été autant d'atouts, aux yeux du Conseil, pour conduire notre Haute école et apporter une contribution déterminante à son avenir.

A l'automne, la HETSL a lancé le nouveau plan d'études cadre (PEC) de sa filière Travail social. Quel défi ! Grâce au développement des compétences transversales aux métiers du travail social et à la réalisation d'un portfolio, la réforme de la formation va renforcer l'aptitude des diplômé·e·s à s'adapter au changement. La filière Ergothérapie a entrepris un exercice similaire avec l'objectif d'implémenter un nouveau PEC en 2022.


Du point de vue de la gouvernance de la haute école, il est progressivement apparu comme pertinent et nécessaire de doter la Fondation HETSL de statuts adaptés à son environnement légal, à son double arrimage cantonal et à la HES-SO. Le projet élaboré par un groupe de travail présidé par Olivier Schnegg avec l'appui de notre Conseil juridique Anne-Catherine Lyon, que nous remercions, a été adopté en décembre. Les nouveaux statuts clarifient le rôle et les compétences des instances et organes de la HETSL et ont permis d'élire un nouveau Conseil de fondation de sept membres. Ce dernier est appuyé par un Conseil professionnel, lequel permet de favoriser les échanges avec les partenaires de la HETSL, notamment avec les milieux professionnels, employeurs et employé·e·s. A l'instar de ce travail de clarification, un processus de révision du cadre normatif et règlementaire interne à la haute école est en cours sous la direction d'Alessandro Pelizzari. Des chaleureux remerciements vont à l'ensemble des membres de l'ancien Conseil de fondation pour leur riche contribution et leur appui sans faille en faveur de la HETSL.

Au moment de prendre congé, qu'il soit permis au soussigné de droite d'exprimer quelques mots de reconnaissance qui représentent autant d'atouts positifs pour un développement fructueux de la HETSL. C'est une chance de pouvoir compter sur l'enthousiasme de notre nouvelle Présidente du Conseil de fondation Elisabeth Baume-Schneider, sur sa bonne connaissance des dossiers, son volontarisme et son ouverture. Les nouveaux membres du Conseil de fondation et du Conseil professionnel nous font une faveur remarquable de mettre leurs compétences et leur expérience au service de la HETSL. L'appui de l'État de Vaud, de son Département de la formation, de la jeunesse et de la culture constitue un privilège significatif et fort apprécié. C'est une stimulation d'œuvrer de façon concertée dans le cadre de la HES-SO. L'apport de celles et ceux qui font la HETSL, à tous les niveaux, mérite notre plus haute considération. Enfin, c'est un devoir et une responsabilité que représente la confiance que nous font les étudiantes et les étudiants. Que toutes et tous trouvent ici matière à pérenniser et à renforcer l'action pionnière entreprise par Claude et Monique Pahud et à valoriser l'engagement déterminant durant de longues années de Paola Richard-de Paolis, à la tête de l'EESP, et donner de la cohérence et de l'énergie à la HETSL.

Nous vous invitons à découvrir ci-après le cœur de nos activités en 2020. Par ailleurs, le site de la haute école www.hetsl.ch vous renseignera plus avant sur son actualité et les différentes manifestations organisées. Nous vous remercions de l'intérêt et de la confiance que vous portez à notre Haute école. N'hésitez pas à réagir et à interpeller la Direction ou le Conseil de fondation au sujet de nos activités.

En vous souhaitant une lecture agréable de notre rapport annuel, nous vous souhaitons une vivifiante et apaisante pause estivale

Elisabeth Baume-Schneider

Présidente du Conseil de fondation dès le 1er janvier 2021

Bernard Decrauzat

Président du Conseil de fondation jusqu’au 31 décembre 2020

Une pleine brassée de remerciements à Bernard Decrauzat

Le Conseil de fondation a le plaisir de relever ici le professionnalisme, le profond humanisme, les qualités d'écoute et de dialogue et l'implication indéfectible de son Président sortant, Bernard Decrauzat, au service de la Haute école. C'est dès 1972 déjà qu'il a contribué, pendant sept ans en tant qu'administrateur, au développement de l'EESP, aux côtés de Claude et Monique Pahud. En parallèle à ses responsabilités à la direction de l'Hôpital orthopédique puis à celle du CHUV, il n'aura eu de cesse de soutenir notre Haute école au travers de la Commission des études d'Ergothérapie et du Conseil de fondation, dont il a assumé la vice-présidence puis la présidence depuis 2008. En lui réitérant notre gratitude, nous formulons nos meilleurs vœux pour la suite de son parcours. Un si grand MERCI, très cher Bernard Decrauzat.